2 études locales sur l’impact du baccharis

Larmor-Baden-2008-Fanny-Mallard

Sarah_Ciré_Rapport_M2_2018

L’étude Mallard montre que les peuplements d’arthropodes sont bien plus réduits dans les fourrés de baccharis par rapport à des fourrés de pruneliers car le baccharis produit dans son feuillage des composés secondaires anti-phytophages, qui réduisent nettement les lépidoptères et en conséquence leurs prédateurs arthropodes. Cette étude amène à penser que si la propagation de B. halimifolia en Bretagne continue, le peuplement d’arthropodes pourrait sensiblement baisser, impliquant un déclin des animaux qui utilisent ceux-ci comme source d’alimentation.

 

Le rapport de Ciré ne nie pas les impacts du baccharis, mais s’intéresse surtout aux potentialités de restauration, jugées bonnes car il subsiste des graines des plantes d’origine dans le sol, ou des reliques d’habitats à proximité. Pour les invertébrés, elle souligne l’importance des changements, tant en ce qui concerne les espèces que la structure trophique des peuplements.

Nouveau baccharrac’h allégé

Daniel Lasne, vice-président du Collectif AB, a été mis en relation cet été avec Guy Pogu (Ecosfaire –Ambon) par Agathe Dagoreau (Hippo Power – Erdeven 56) pour une fabrication d’un baccharrache allégé.

Plusieurs séances de discussion/conception ont permis à Guy de réaliser cette troisième version de l’outil désormais dénommé « baccharrac’h » dont le poids a été ramené à 3,5 kg contre 4,6 pour la version précédente.

Par ailleurs le point d’appui a été nettement rapproché des dents d’extraction, ce qui augmente la force de levier.

Il convient de tester ce nouvel outil (par ex à l’île de Boëd ce mardi 11 septembre), pour envisager une nouvelle production en série.

Enfin l’arrêté ministériel sur la liste des invasives !

Arrêté_du_14_février_2018_EVEE

Publié au JO du 22 février 2018, l’arrêté relatif à la prévention de l’introduction et de la propagation des espèces végétales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain vient achever le dispositif réglementaire français sur la lutte contre les espèces envahissantes, dont en premier (pour notre collectif) le Baccharis halimifolia.

Cet arrêté rend applicable l’interdiction d‘introduction dans le milieu naturel, qu’elle soit volontaire, par négligence ou par imprudence, des espèces listées.

Il légitime les actions de lutte organisées par des groupes de bénévoles, en lien avec les collectivités et services de l’Etat.

Il permet au préfet de département de prendre un arrêté  pour préciser si besoin les modalités de cette lutte et même prévoir les conditions de pénétration dans les propriétés privées pour faire les travaux d’élimination en cas de défaillance des propriétaires (article R411-47 du code de l’environnement).

Enfin il rend applicable les sanctions prévues en cas d’introduire dans le milieu naturel, par négligence ou par imprudence: soit une amende de 4° classe (750 €).

Assemblée générale 2016-2017

Mercredi 13 décembre 2017 à 10h15. Réserve Naturelle des Marais de Séné (près de Vannes)

Téléchargez la convocation détaillée et le pouvoir ici.

et les accès ici

Nouveau : Vous souhaitez nous rejoindre, vous pouvez régler dès maintenant votre cotisation 2018 sur notre site internet parte carte bancaire ou Paypal (25 € par assoc. et 2 € en individuel)

ORDRE DU JOUR DE l’ASSEMBLÉE ORDINAIRE :

10h30

  • ouverture de l’AG
  • Présentation du Rapport moral pour l’année 2016-2017, suivi du vote
  • Rapport financier pour l’année 2016-2017, suivi du vote
  • Elections d’administrateurs :
  • Modification du règlement intérieur à approuver par l’Assemblée générale
  • Présentation des perspectives pour l’exercice à venir
  • 11h30 Clôture de l’AGO et ouverture de l’AGE

ORDRE DU JOUR DE L’ASSEMBLÉE EXTRAORDINAIRE

  • Modification des statuts sur date AG et date fin exercice

12 h 30

DEJEUNER PRIS EN COMMUN AU RESTAURANT

Réservation obligatoire par email auprès de Daniel Lasne : daniellasne@orange.fr

SORTIE SUR LE TERRAIN

  • 14 h 00 Visite de différentes zones d’intervention Baccharis sur divers marais de Séné
  • 15 h 30 Fin de la réunion

 

Nouveau collectif local à Auray

Un nouveau groupe anti-baccharis s’est donc constitué à Auray à l’initiative d’Alternatiba- Pays d’Auray en Transition.

Ce matin 200 m de digue le long du Loc’h, juste en amont du pont de Saint-Goustan, ont été nettoyés de leurs baccharis (environ 300 plants arrachés et 300 ébranchés de leur rejets)

Ce petit collectif (qui va grandir !!) proposera des chantiers réguliers à la rentrée.

Contact : Romy Bonnefoy  06 19 95 30 17 ou romy@ecomail.fr

Publication des données scientifiques sur le baccharis

Monographies invasives en Europe_baccharis_7_7_17

Cet article de Guillaume Fried (ANSES) a été publié en avril 2016 dans la revue Botany letters. Il a été traduit en français par Anne Morel (Collectif Anti-baccharis et Bretagne Vivante) et constitue un important résumé des données scientifiques sur cette espèce. Il pourra aider tous les acteurs de la lutte anti-baccharis et devrait favoriser l’élaboration d’un plan national de lutte contre le baccharis.

 

 

Les chèvres de kerlebik se régalent du baccharis de Michotte à Séné

Une expérience de pâturage de baccharis vient d’être lancée à Michotte, dans une parcelle en friche envahie depuis 3/4 ans par cette invasive.  La ferme de Kerlebik, toute proche avait besoin de pâture, et les Amis de Kerarden avaient tenté en vain d’arracher au baccharrache ces arbustes encore jeunes. Mais dans ce terrain les racines étaient trop profondes.

Un prix aux trophées de la vie locale du Crédit agricole a permis de financer la clôture. Nous rendrons compte des résultats de cette expérience dans les prochains mois.